Unité- Démocratie- Justice sociale

Accueil Contactez-nous Sommaire


Google

 

sur le Web

Sur ufpweb.org

 

Page d'accueil ] Haut ] Crise post électorale majeure ] Programmes ] Bulletin de campagne ] L'article de la presse ] Contributions ] Déclarations ] [ Info générales ] Interviews ]

Info générales


29/08/2007

La caravane de campagne de la CAP continue sa marche : après le raz de marrée au sud, c'est au tour des Hodh de manifester leur soutien massif à Haidalla, notamment à Aïoun, Timbédra, tintane où d'importants ralliements ont eu lieu. Demain Cap sur Sélibaby.


Après la sortie réussie de Nouakchott où le premier meeting de la CAP a regroupé plus de 10 000 personnes, c'est la vallée qui a réservé un accueil triomphal à Haidalla. C'était hier, dimanche 26 octobre 2003. De Boghé à Kaédi, en passant par Bababé, les populations ont manifesté dans une majorité très écrasante leur soutien au Candidat Mohamed Khouna Ould haidalla.

   

 

"Quart de vue" du meeting de la Cap à Nouakchott, le mercredi 22 octobre 2003

au stade de la capitale


 

Débat autour de la transprence

Interview express de Ahmed Ould Daddah :

"Nous espérons que le Chef de l'Etat répondra rapidement"

NI.: Peut-on savoir la teneur de cette rencontre?

Ahmed Ould Daddah: Le président Mohamed Khouna Ould Haidalla et Messaoud Ould Boulkheir ont bien voulu se retrouver avec moi et je m'empresse de vous dire que nous avons convenu de tenir des réunions à tour de rôle chez les uns et les autres pour examiner la situation de préparation de ces élections présidentielles. Nous avons des informations extrêmement alarmantes sur la préparation de ces élections et sur le manque de transparence qui risque d'avoir des conséquences graves. Nous avons, dans un souci de l'intérêt de ce pays, de son équilibre et dans une volonté de faire tout ce qui est possible pour assurer la transparence de ces élections, nous avons décidé de demander audience au Chef de l'Etat. Nous espérons qu'il répondra rapidement à cette demande d'audience et qu'il fera écho à ces préoccupations pour que ces élections soient, comme l'attendent tous les Mauritaniens, des élections transparentes, honnêtes et que la parole du peuple soit prise en considération et respectée.

N.I. : Qui est chargé de transmettre cette demande?

AOD : Nous la demandons tous les trois et la ferons parvenir tous les trois.

Le Porte-parole du candidat Ould Taya réagit:

"M. Ahmed Ould Daddah s'est exprimé de manière brutale et insensée"

Vingt quatre heures après la rencontre tripartite Haidalla-Daddah Messaoud M Mohamed Vall Ould Bellal le Porte-parole du candidat Ould Taya a réagi à la démarche qualifiant la déclaration de M Ahmed Ould Daddah d' "insensée" et la demande d'audience de " sans objet "parce que" la transparence (des éléctions passées ndlr)a été reconnue et saluée par l'ensemble des acteurs politiques, y compris deux parmi les candidats à l'élection présente " affirmant en parallèle que les mêmes dispositions ont été prises pour assurer la transparence des elections du 7 novembre. Nous vous reproduisons ci-dessous la déclaration du Porte parole du candidat :

"Je viens d'être informé par voie de presse d'une réunion de concertation entre Messieurs: Mohamed Khouna Ould Haidalla, Messaoud Ould Boulkheir, Ahmed Ould Daddah, candidats à l'élection présidentielle du 7 novembre prochain. A l'issue de cette réunion, M. Ahmed Ould Daddah s'est exprimé de manière brutale et insensée mettant en doute la transparence du scrutin et évoqué une démarche bien curieuse tendant à solliciter l'audience du président de la République, à ce sujet. De telles informations appellent de ma part les observations suivantes:

1. En 2001, notre pays a organisé des élections municipales et législatives dont la transparence a été reconnue et saluée par l'ensemble des acteurs politiques, y compris deux parmi les candidats à l'élection présente. 2. Les mêmes dispositions sont prises pour assurer la transparence de l'élection du 7 novembre, notamment: la carte d'identité infalsifiable, les listes électorales fiables publiées sur l'Internet, l'encre indélébile, l'urne transparente, l'isoloir pour assurer le secret du vote et enrayer toute possibilité de pression sur l'électeur, la présence d'un représentant de chaque candidat dans chaque bureau de vote et la présence de ce même représentant au dépouillement.

3. Cette réunion de concertation, organisée avant même que la campagne électorale ne soit légalement ouverte et alors que les inscriptions sur les listes électorales viennent d'être achevées sans contestation, trahit des intentions maléfiques chez des candidats qui, pourtant, se présentent à cette élection en "Sauveurs" du pays.

4. La transparence de l'élection du 7 novembre étant de toute évidence assurée, la demande d'audience évoquée devant certains média par les trois candidats est, de notre point de vue, sans objet."

Nouakchott, le 30 septembre 2003

Mohamed Vall Ould Bellal

SOURCES NOUAKCHOTT INFO N° 476 DU 1 OCTOBRE 2003


Rencontre des partis d'opposition

Les partis d'opposition se sont rencontrés les lundi 11 et mardi 12 août 2003 au siège du Front Populaire sur invitation de certains partis du FUO. Tous les partis d'opposition intéressés par une candidature commune de l'opposition étaient conviés à ces rencontres. Ont répondu à l'appel : l'UFP, le RFD, l'AJD, le FP, le PLEJ, EL Wihdawi et l'UNDD. Les participants ont convenu de prospecter la possibilité d'un consensus autour d'un candidat interne aux partis d'opposition avant de le rechercher à l'extérieur.

Le premier jour les participants ont examiné la mission du candidat de son profil.

A la seconde rencontre les participants ont identifiés les candidats des partis présents et préconisé qu'ils s'entendent entre eux sur un candidat commun, soit à l'intérieur soit, à défaut, à l'extérieur.


Rencontre RFD-UFP

Le jeudi 7 août 2003, le président de l’Union des Forces de Progrès (UFP), Mohamed Ould Maouloud a reçu, au siège de l’UFP, le président du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD), Ahmed Ould Daddah accompagné de Kane Hamidou Baba député du RFD à l’Assemblée nationale et ce, sur demande de M. Ahmed Ould Daddah. Le Président de l’UFP était accompagné de Me Ghaly Ould Mahmoud Secrétaire général adjoint de l’UFP.

L’objet de l’entretien a porté sur les relations entre les deux partis. Après avoir constaté l’unité de vue sur de nombreuses questions, les deux partis ont convenu de normaliser leurs rapports dans l’intérêt de l’opposition.

Concernant les prochaines consultations électorales, l’UFP et le RFD ont convenu de se concerter ensemble dans un cadre élargi avec les autres partis de l’opposition pour envisager en commun la stratégie la plus salutaire pour le pays.

La rencontre entre le RFD et l'UFP s’est déroulée dans un climat détendu avec la volonté pour chaque parti de tourner la page du passé et d’envisager l’avenir.


Page d'accueil ] Crise post électorale majeure ] Programmes ] Bulletin de campagne ] L'article de la presse ] Contributions ] Déclarations ] [ Info générales ] Interviews ]

Pour toute question ou remarque concernant l'Ufp ou ce site Web,
 webmaster@ufpweb.org
Copyright © 2005