Unité- Démocratie- Justice sociale

Accueil Contactez-nous Sommaire


Google

 

sur le Web

Sur ufpweb.org

 

Page d'accueil ] Haut ] Crise post électorale majeure ] Programmes ] [ Bulletin de campagne ] L'article de la presse ] Contributions ] Déclarations ] Info générales ] Interviews ]

Bulletin de campagne


Coalition pour une Alternance Pacifique

Bulletin de campagne

Synthèse des activités de la première semaine de campagne électorale


L’ouverture de la campagne électorale pour l’élection présidentielle de novembre 2003 s’est déroulée sous la pluie, mais aussi dans l’allégresse.

Pour la CAP, la première semaine d’activités a été marquée par :

Le 22 octobre à 0heure : vaste rassemblement au QG de la CAP où le candidat Mohamed Khouna Oul Haïdalla s’adresse à des milliers de Nouakchottois auxquels il rappelle son programme électoral et les raisons profondes ayant motivé sa candidature. Discours traduit par la suite dans toutes les autres langues nationales et en français. Ambiance de fête où l’on sentait l’engagement, la détermination et le puissant désir de changement de gens qui en ont marre.

Au même moment, l’UFP organisait des cérémonies de début de campagne dans plusieurs villes, à travers meetings, marches et autres soirées culturelles (Bababé, Zouerat, Atar, Boghé, Mbout…)

Le 23, le Stade de la Capitale gémit pendant des heures durant sous le poids du premier meeting de la CAP. Une foule délirante, grouillante, estimée à des dizaines de milliers de partisans qui chantaient et ovationnaient les responsables de la CAP, donnant ainsi des raisons supplémentaires d’espérer au candidat Mohamed Khouna ould Haïdalla. .Parce que tout ce monde en a marre

Le 26, le candidat entame sa tournée électorale à l’intérieur du pays : au Brakna d’abord : Aleg, Boghé, Bababé. Au Gorgol ensuite : Kaédi.

A Ouad Naga, Boutilimit et ailleurs, le parcours a été marqué par des jalonnements et des rassemblements, les tentes pleines à craquer de populations enthousiastes qui réservèrent à la délégation un accueil à la dimension de l’événement.

Du côté du fleuve, entre Boghé et Kaédi, en passant par Aéré Golléré, Dioudé Diéri, Bababé, Niabina, Bagodine pour ne citer que ces villages, ce fut un déferlement extraordinaire de vagues bleues qui menacent sérieusement d’engloutir tout sur leur passage le 07 novembre prochain. Hommes, femmes, jeunes, dans un formidable élan de solidarité, ont porté haut le candidat et la délégation qui l’accompagne, démontrant ainsi et partout la force du changement que constitue la CAP. Il faudra compter avec la détermination de cet électorat qui en a marre.

Cap sur Guérou, Kiffa, Tantane, Aïoun et Néma sur le chemin de Maghta Lahjar et autres Diouk, où la ferveur enflait au fur et à mesure. Guérou impressionna par l’accueil exceptionnellement chaleureux et la parfaite organisation d’une population assoiffée de changement, qui en a marre. Dans toutes ces localités, l’enthousiasme débordant qui salua la délégation de la CAP était à la mesure des espérances de tout un peuple mobilisé pour réaliser le bouleversement légal attendu le 07 novembre prochain.

Sélibaby, capitale du Guidimakha et Tidjikja la glorieuse du Tagant devaient constituer les dernières étapes de ce premier round. Ici et là, il s’agissait de couronner la première partie d’un parcours qui aura été riche en couleurs. Ce qui fut fait avec éclat.

A l’honneur de l’opposition, il faut noter que partout où la délégation de la CAP est passée, elle a rencontré le soutien et la sympathie des partisans des candidats de l’APP et du RFD.

Attitude à observer par tous ceux qui sont réellement mus par le désir et la volonté d’un changement pacifique, pour le bonheur du peuple mauritanien qui en a marre, marre, marre.


Page d'accueil ] Crise post électorale majeure ] Programmes ] [ Bulletin de campagne ] L'article de la presse ] Contributions ] Déclarations ] Info générales ] Interviews ]

Pour toute question ou remarque concernant l'Ufp ou ce site Web,
 webmaster@ufpweb.org
Copyright © 2005