Unité- Démocratie- Justice sociale

Accueil Contactez-nous Sommaire


Google

 

sur le Web

Sur ufpweb.org

 


COMMUNIQUÉ DE PRESSE DES FLAM

 

Après plus de deux décades d´oppression, le peuple mauritanien meurtri vient enfin de se débarrasser de la dictature criminelle, mafieuse, raciste et ethniciste du colonel Ould Taya.

 

Le moyen utilisé pour mettre fin à cette dictature nous semble légitime car le changement par les urnes s’averait être une utopie à laquelle ne croyait plus qu’une maigre frange de l’Opposition.

 

Les Forces de libération Africaines de Mauritanie se réjouissent, naturellement, de la chute de cette dictature qu´elles ont combattue avec persévérance, acharnement et constance.

 

Si la Dictature s’est enfin effondrée, elle a laissé intactes les questions de fond qu’elle a contribué à exacerber. Il faut espérer que ces hommes venus du sérail soient animés par la volonté de rompre définitivement avec le SYSTEME, et de faire face, courageusement, à l´incontournable question nationale et sociale. A cet effet les FLAM appellent le Conseil militaire, à travers une transition associée de deux ans, á

 

- Créer les conditions nécessaires pour la tenue d’une conférence nationale souveraine qui aura pour charge de

- Poser les principes fondamentaux devant régir et réguler la cohabitation.

- Poser les actes devant conduire à la suppression définitive de l'esclavage.

- Poser les règles fondamentales du pluralisme démocratique dans une constitution révisée.

- Créer une commission vérité et réconciliation qui se transformera en un Observatoire National de la Cohabitation et des Libértés.

 

Il ne saurait y avoir de Démocratie véritable sans le règlement correcte de cette question nationale et sociale.

 

En préalable à ce débat national, il faudra, impérativement, prendre un train de mesures propres à apaiser les esprits et les coeurs, en procédant à un retour organisé des réfugiés, à une amnistie pleine et entière des exilés et prisonniers politiques, à une réintégration ou indemnisation des fonctionnaires arbitrairement radiés, et à la mise en place d’une commission d’enquête indépendante pour les crimes commis.

 

Les FLAM réaffirment en tout état de cause, leur serment de poursuivre leur combat légitime pour une Mauritanie réconciliée, plurielle et riche de ses différences, une Mauritanie égalitaire, libre et démocratique .

 

Vive la Mauritanie. La lutte continue !

 

Stockholm le o4 AOUT 2005

Pour le Bureau Exécutif National

Le Secrétariat National à la Communication



Pour toute question ou remarque concernant l'Ufp ou ce site Web,
 webmaster@ufpweb.org
Copyright © 2005