Résolution n : 2 : Sur la crise économique et sociale.

0
115

Réuni les  16 , 23 et 24 septembre 2017  sur la crise économique et sociale.

Le BE,

  • Considérant la chute vertigineuse du cours de l’ouguiya (2017 : 1£ = 427 UM 2008 : 1£ = 240 UM ) ,
  • Considérant que la question de la survie demeure la préoccupation quotidienne de l’écrasante majorité de nos populations y compris les couches moyennes ;
  • Considérant l’effondrement du pouvoir d’achat sous les effets conjugués du contrôle du marché par les monopoles privés, de la sur taxation des carburants et de l’augmentation exorbitante des impôts et taxes, entraînant une flambée sans précédent des prix, surtout des denrées de première nécessité ;
  • Considérant la faillite et les difficultés des entreprises,
  • Considérant la concentration mafieuse des richesses aux mains de cercles retreints du pouvoir en place ;
  • Considérant la crise des secteurs productifs de l’économie (mines, cultures irriguées, pêche etc.) ;
  • Considérant le marasme du secteur informel qui occupe plus de 86,5 % de la population active ;
  • Considérant le chômage, en particulier celui des jeunes, qui a atteint un niveau plus que préoccupant ;
  • Considérant que la délinquance et la criminalité envahissent à un rythme effarant nos villes confrontées aux flux incessants de l’exode rural ;
  • Tient le pouvoir en place pour premier responsable de cette crise économique et sociale, du fait de sa gestion catastrophique des ressources nationales ;
  • Met en garde le pouvoir en place contre la poursuite aveugle de cette gestion destructrice des biens publics ;
  • Exhorte l’ensemble du peuple, en particulier les forces vives, à prendre conscience des dangers d’une telle situation et à se mobilier pour y mettre fin.

Les  16 – 23 – 24 Septembre 2017
Le Bureau Exécutif.

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here