Communiqué

0
173

 

Les réactions et déclarations fustigeant le coup d’Etat constitutionnel en cours de Mohamed Ould Abdel Aziz se succèdent jour après jour.

C’est dans ce cadre que le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a rendu public un communiqué rejetant avec force les amendements constitutionnels que le Chef de l’Etat cherche à imposer coûte que coûte.

Cette condamnation franche émane d’une personnalité de l’envergure du Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi qui s’est abstenu pendant longtemps de toute déclaration publique ou immixtion dans les tiraillements politiques. Cette déclaration traduit ainsi un sens élevé de responsabilité des risques graves qui pèsent actuellement sur notre pays.

Si le Président Sidi s’est senti obligé de sortir de son silence, c’est bien parce qu’il y a péril en la demeure et que la situation ne permet plus aucune passiveté, ni aucune neutralité.

L’Union des Forces de Progrès salue hautement cette position qui traduit le sens de la responsabilité et vise à mettre en garde contre les dérives auxquelles notre pays se trouve ainsi exposé.

Dans le même cadre nous apprécions les positions exprimées par les présidents Ely Ould Mohamed Vall et Mohamed Khouna Ould Haidalla.

A l’instar de ces présidents, nous appelons à notre tour tous les patriotes soucieux de préserver les intérêts du peuple mauritanien à s’exprimer publiquement et à rejeter énergiquement ce putsch constitutionnel qui ouvrirait grande la voie à d’autres modifications de la Constitution aux conséquences imprévisibles, parce que procédant uniquement d’une logique anarchique de pouvoir personnel et unilatéral.

 

Nouakchott, le 28/03/2017

La présidence

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here