Communiqué de presse : Union des Forces du Progrès (UFP)

0
390

La diffusion récente d’une fausse information sur le leader de l’Union des Forces du Progrès (UFP), le camarade Ahmed Ould Habab dans certains médias locaux et réseaux sociaux, a provoqué une grande polémique sur ce qui a été rapporté à son sujet, comme cette présumée reconnaissance d’espionnage de l’armée mauritanienne pendant le conflit du Sahara pour le compte du Front Polisario.

Une information erronée que ces médias et réseaux sociaux ont inscrit dans le discours que Ould Habab a prononcé au cours des travaux du 14e congrès du Front Populaire de Libération de Saghiya El Hamra We Wad Dheheb, tenu à Dakhla du 16 au 20 décembre 2015.

Au vu de ces informations infondées, trompeuses et fausses ainsi que de la volonté claire de nuire au parti en attribuant des propos inexacts à son Délégué au congrès du Front Populaire, le camarade Ahmed Ould Habab, à des fins de calculs politiques étroits, nous voulons publier les précisions suivantes suivies de l’intégralité du discours de M. Ahmed Ould Habab au cours de ces assises :

1. Les rencontres citées par le camarade Ahmed Ould Habab dans son discours entre le Mouvement National Démocratique (MND) et le Front Polisario remontent au dernier conflit avec l’occupant espagnol et non pendant sa guerre avec la Mauritanie, qui a commencé en 1975;

2. Le soutien logistique, que le MND a apporté au Front, est intervenu au début de la lutte armée lancée par les forces de l’Armée de libération populaire sahraouie contre l’occupation espagnole,

3. La position du MND relative au conflit du Sahara n’était pas un secret. Tout le monde sait que le Mouvement s’est fermement opposé à cette guerre et a demandé son arrêt à maintes reprises. Un arrêt adopté plus tard par tout le peuple mauritanien et qui avait conduit au renversement du système du parti unique;

4. Nous demandons aux médias, qui ont publié cette fausse information, de la retirer immédiatement et de présenter des excuses à Ahmed Ould Habab et à l’UFP.

Discours du camarade Ahmed Ould Habab prononcé au congrès du Front Populaire de Libération de Saghiya El Hamra We Wad Dheheb :

« Monsieur le Président de la République arabe sahraouie démocratique, Secrétaire général du Front Populaire pour la Libération de Saghiya El Hamra We Wad Dheheb, le frère Mohamed Ould Abdel Aziz,

Mesdames et Messieurs les membres du gouvernement sahraoui,

Mesdames et Messieurs les membres des délégations,

Mesdames et Messieurs les congressistes,

Si je suis aujourd’hui ici, en ma qualité de représentant de l’Union des Forces du Progrès (UFP) en Mauritanie, à votre 14e congrès pour l’année 2015, c’est parce que je suis toujours engagé dans un parcours débuté depuis 1973. Le Mouvement National Démocratique (MND) dont notre parti se considère comme un prolongement naturel, était à l’avant-garde du soutien de votre juste lutte.

En effet, il a reçu aux tous premiers débuts de la lutte du peuple sahraoui l’appui et le soutien, avec la tenue de la première rencontre avec le martyr El Waly Moustapha Seyed et Mohamed Ould Maouloud, l’actuel président de l’UFP. Le Mouvement a commencé à apporter au Front tout ce qui est dans ses possibilités, de soutien notamment l’impression du premier communiqué sur les presses du Mouvement.

Il diffusait également à grande échelle, les nouvelles des batailles menées par l’Armée de libération du peuple sahraoui contre l’occupant espagnol. Les littéraires du Mouvement ont produit aussi des poèmes glorifiant et encourageant la lutte du peuple sahraoui, tels que le poème « Thouwar Essahra Qaymine » (les révolutionnaires du Sahara se lèvent) « extrait premier vers ».

Mohammed Moustapha Ould Bedredine, actuel secrétaire général de notre parti, était en 1974 l’unique étranger présent au deuxième congrès du Front, en sa qualité de délégué du MND.

Ces relations se sont poursuivies entre le Mouvement et le Front Polisario. Quand la guerre fut déclarée en 1975, nous nous sommes opposés vivement contre elle. Nous avons continué à exiger son arrêt et à demander à trouver une solution pacifique et équitable avec le Front Polisario, l’unique représentant du peuple sahraoui. C’était notre mot d’ordre au cours des 40 dernières années.

Mesdames et Messieurs,

L’UFP a toujours mis au premier rang de ses priorités et de ses préoccupations, l’appui des luttes du peuple sahraoui jusqu’au jour où il aura en main la détermination de son propre destin, d’édifier son Etat indépendant et entièrement souverain sur toute l’intégrité de son territoire.

Mesdames et Messieurs,

Nous partageons avec vous vos joies et vos fiertés pour les luttes du peuple sahraoui dans les territoires occupés, Condamnons les violations auxquelles ils sont exposés de la part des forces d’occupation,

Appelons la communauté internationale, en particulier les Nations Unies pour faire face à la répression et aux souffrances endurées par le peuple sahraoui, Soutenons vos revendications portant sur l’élargissement des pouvoirs de la MINURSO, pour couvrir la surveillance des droits humains au Sahara Occidental, -Et exigeons également l’accélération du référendum sur le Sahara occidental.

En conclusion, je vous transmets les salutations des leaders et militants du parti de l’UFP et à leur tête, le Président Mohamed Ould Maouloud. N’oublions pas aussi ne le rôle joué par la République sœur d’Algérie dans l’appui et le soutien du peuple sahraoui.

Vive la République arabe sahraouie, un Etat indépendant jouissant de la pleine souveraineté sur toutes ses frontières.

Vive l’amitié entre les deux peuples mauritanien et sahraoui

Nouakchott, le 18 Décembre 2015

Le Secrétariat national à la communication

Traduit de l’Arabe par Cridem

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here