Ely Ould Mohamed Vall: la Mauritanie «est prise en otage»

0
162
      inv_afr_-07_10-_mauritanie_ely_ould_mohamed_vall.mp3

Notre invité aujourd’hui est l’ancien président mauritanien Ely Ould Mohamed Vall qui a présidé la transition de 2005 à 2007. Lors de son passage au pouvoir, il avait modifié la Constitution pour limiter le nombre de mandats à 2. Cette Constitution sera-t-elle respectée par l’actuel chef de l’Etat, Mohamed Ould Abdel Aziz, qui est aussi son cousin et qui effectue en théorie son dernier mandat? Comme d’autres opposants, il en doute… Sur les intentions de Mohamed Ould Abdel Aziz, son mode de gouvernance, la question du dialogue politique entre pouvoir et opposition, Ely Ould Mohamed Vall, de passage ces derniers jours à Paris répond à Marie-pierre Olphand.

« Une prise en otage c’est quoi ? C’est en réalité une prise de pouvoir contre la volonté des Mauritaniens par la force et jusqu’à présent c’est la même situation qui est en train de perdurer. Et par conséquent je signe et je persiste. Notre pays est pris en otage aujourd’hui par la personne que vous nommez [Mohamed Ould Abdel Aziz]. Aucun régime dans notre pays n’a opéré autant de pillages du domaine foncier et de la ville de Nouakchott que ce régime… »

Par Marie-Pierre Olphand

RFI

————————————

CRIDEM : Ely compare le pouvoir d’Aziz à « un petit régime putschiste » qui ferme les yeux sur les recrutements de Daech en Mauritanie

Daech recrute aujourd’hui dans les villages mauritaniens et les autorités sont en train de fermer les yeux parce qu’elles sont incapables d’affronter cette situation-là, a affirmé mercredi l’ancien président du Haut Conseil d’Etat, Ely Ould Mohamed Vall.

Le régime de Mohamed Ould Abdel Aziz « n’a pas la capacité sécuritaire opérationnelle » pour faire face à ces recrutements et « il (le régime d’Aziz) le sait« , a fait valoir Ely Ould Mohamed Vall sur la radio RFI. « C’est un régime putschiste et il craint le moindre soubresaut. Il craint le moindre affrontement de quiconque », a ajouté l’ancien directeur général de la sûreté nationale.

Selon lui, il n’y a plus d’Etat en Mauritanie. « Aujourd’hui, tout le monde se réfugie dans le sectarisme, le tribalisme. Cela prouve quoi. Cela prouve qu’il n’y a plus d’Etat et que personne n’a plus aucune confiance à ce qui se fait dans ce pays-là », juge Ely Ould Mohamed Vall.

– Modification de la Constitution –

Estimant que Ould Abdel Aziz chercherait à tout prix de modifier la Constitution, l’ancien Chef d’Etat de la transition de 2005-2007 a souligné que les agissements de l’actuel président de la République « tendent à faire croire d’une manière ou d’une autre que la Constitution sera modifiée pour que le pouvoir puisse continuer dans l’avenir que ce soit à travers une tentative de révision du nombre de mandat présidentiel ou que ce soit à travers une tentative de vider le pouvoir du Président vers le Premier Ministre ».

« Le Chef de rébellion de 2008 (Mohamed Ould Abdel Aziz, Ndlr) refuse systématiquement toute solution politique », rappelle Ely Ould Mohamed Vall, soulignant que l’actuel Chef d’Etat « essaie de temps et de préparer autre chose que ce qu’il déclare ».

Par rapport à la dissolution du BASEP demandée par le FNDU, « ce qui se passe au Burkina Faso prouve le bien d’aborder cette question d’une manière ou d’une autre », a-t-il estimé. « Je pense que quelqu’un qui est de bonne foi n’a pas à refuser de discuter de ce genre de problème », ajoute Ely Ould Mohamed Vall.

Transcrit par Cridem

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here