Diabira Maroufa, président du FNDU : « Les visites du président visent à consacrer le culte de la personnalité »

0
64

A propos de la tournée du président de la République a l’intérieur de la Mauritanie, Me Diabira Maroufa, Président du FNDU, a déclaré : « la seule réussite de cette visite, aura été d’alimenter et d’entretenir les querelles tribales et ethniques, d’établir et d’agrandir les cercles des laudateurs et des louangeurs professionnels consacrant le culte de la personnalité et de la dilapidation des biens publics et privés. » Me Diabira s’exprimait le 11 juin dernier dans une manifestation du Forum à l’ancienne maison de jeunes de Nouakchott.

« Permettez-moi tout d’abord de vous adresser nos vives félicitations, pour votre présence massive à cette rencontre de l’Unité et de la clarification. Le régime qui nous gouverne se trompe, s’il croit pouvoir nous diviser, porter atteinte à l’unité de notre peuple, maquiller son incapacité à trouver les solutions aux multiples problèmes qui se posent à notre pays et qu’il a contribué à aggraver.

Entreprendre des visites folkloriques et irresponsables dans un contexte de pauvreté, ne saurait détourner l’attention de nos compatriotes de la triste réalité de leur vie au quotidien, à la veille du Ramadan béni. Ces visites ne font qu’alourdir le fardeau déjà pesant de nos concitoyens. Contrairement à ce que le régime imagine et croit, ces visites ont permis plutôt de révéler les effets catastrophiques de la sécheresse, qui menace la vie de nos compatriotes, leurs activités d’élevage et d’agriculture, leur mode de vie, source d’équilibre.
Ce que notre Peuple attend, c’est une réponse concrète à ses souffrances dans des domaines aussi variés que la sécheresse, l’injustice, l’éducation en panne, la santé branlante, la gouvernance incohérente, la vie chère, la non assistance aux citoyens en danger (notamment agriculteurs et éleveurs) etc.

En réalité, la seule réussite de cette visite, aura été d’alimenter et d’entretenir les querelles tribales et ethniques, d’établir et d’agrandir les cercles des laudateurs et des louangeurs professionnels consacrant le culte de la personnalité et de la dilapidation des biens publics et privés.

Une autre grande réussite de la visite, vous vous en doutez mesdames- messieurs, aura été tout simplement l’arrêt du fonctionnement des services publics pendant plus d’un mois, en contradiction flagrante avec les dispositions de la constitution qui attribuent au Président de la République, la charge du fonctionnement régulier du service public.

Cette visite a coûté beaucoup au trésor public, sans oublier qu’elle a sollicité de manière excessive les poches de nos concitoyens contraints et forcés de faire face aux charges de l’accueil des forces publiques et d’un grand nombre d’autres personnes qui se sont habituées à accompagner ces visites.

Enfin mes chers amis, cette visite dans sa version actuelle se singularise par des pratiques propres à elle. Elle inaugure des installations qui existaient déjà avant l’arrivée de ce pouvoir et elle crée des projets qui n’ont aucune chance d’exister un jour.

Tout cela dans un tintamarre d’applaudissements de la part des symboles du pouvoir qui proclament nuit et jour l’existence de projets qui, en fait n’ont jamais dépassé le stade de leur imagination.

Les visites visent à consacrer le culte de la personnalité, elles ont porté un coup mortel au principe de la séparation des pouvoirs lorsqu’on voit des juges, des officiers et des parlementaires parmi leurs clans tribaux et éthiques, mobilisant jour et nuit le plus grand nombre de gens pour accueillir le Président.

Le FNDU, l’espoir pour une véritable unité de notre magnifique Peuple, uni dans sa diversité salue les soldats de la cohésion que vous êtes. L’Unité de notre Peuple, est le levier le plus important pour aborder les immenses défis qu’affronte notre pays la Mauritanie, dans les combats que le FNDU, va gagner grâce à votre détermination.

L’esclavage et ses séquelles, la persistance des castes comme lieu de discrimination sont un obstacle à notre Unité Nationale, nous devons les combattre fermement.

Nous sommes tous Hartani, Beydane, Poular, Wolof et Soninké, ensemble, engageons le combat contre la discrimination qui a fait le lit de graves violations de droits humains, dont des déportations qui furent un océan de souffrance pour tous les Mauritaniens, en particuliers les victimes directes.

Le règlement du Passif Humanitaire ne peut durablement trouver de solution par la politique de bricolage que le gouvernement de notre pays a mis en œuvre. Notre Peuple, dans sa diversité, fort de la détermination du FNDU, doit prendre en charge le règlement global du Passif Humanitaire, combattre l’accaparement, dans la violence, des terres de notre vallée, la partie vitale de notre Pays compte tenu de l’aggravation de la désertification.

La tenure traditionnelle de nos terres n’est pas incompatible avec les nécessités de développement, donnant la possibilité à tous les Mauritaniens l’accès à la terre aménagée grâce à l’effort commun. L’absence de règlement définitif du Passif Humanitaire constitue un obstacle à notre Unité Nationale.

La situation, pour le moins préoccupante, que traverse notre pays, connaît chaque jour des développements extrêmement dangereux pour la sécurité des citoyens. La répression des manifestants au cours des visites carnavalesques du Président de la République, celle des femmes et des notables du paisible village de Tiambène, la tentative d’assassinat du journaliste Hanefi o/ Dehah, etc. ne sont malheureusement, que des exemples parmi tant de violations flagrantes des droits fondamentaux de nos citoyens.

La Mauritanie, cette belle de rencontres ne doit pas cesser d’être un pays de paix et d’accueil. C’est pourquoi l’unité de toutes les forces de changement est indispensable. Cette unité de lutte doit aussi viser l’unité de l’ensemble des citoyens épris de paix et de justice.

Nous ne gagnerons pas la bataille contre la pauvreté, l’ignorance, les maladies, si nous n’engageons pas ensemble la mobilisation de toutes les forces sociales. C’est pourquoi le FNDU est sincèrement engagé dans le processus de dialogue avec le Pouvoir.

Ce dialogue franc et sincère, devra mettre en avant les intérêts supérieurs du Peuple mauritanien dans son ensemble. Aucune question, ayant une influence sur la vie des populations ne devra être épargnée.

C’est pourquoi le dialogue ne se limite pas aux questions pressantes de gouvernance politique, économique et sociale. Il doit concerner toutes les questions qui nous permettrons d’être un pays uni dans sa diversité, fort dans ses efforts de développement et paisible.

Pour cela, il est indispensable d’inculquer la culture de la démocratie : les libertés fondamentales devront être garanties à tous les citoyens, sans distinction.

Cette quête permanente du FNDU, sera notre boussole, pour que :

– Vivent les valeurs démocratiques en Mauritanie;
– Vivent la justice et la démocratie ;
– Vive une Mauritanie, unie dans sa diversité, libre et prospère ».

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here