DECLARATION : pollution de nos eaux territoriales

0
69

Nos eaux territoriales font face, en ce moment, à une pollution gravissime qui s’étend sur une distance de plus de 200 km, provoquant la disparition d’une partie de nos ressources océaniques (poissons, tortues, dauphins, etc…) Cette pollution au fuel sévit sur nos belles plages et expose les usagers de l’océan à des dangers énormes.
Cette catastrophe est due, soit à une négligence caractérisée, soit à une irresponsabilité excessive, soit à une complicité lucrative soit à une carence scandaleuse.
Pourquoi le gouvernement mauritanien, à travers le ministre de la pêche, publie-t-il une déclaration le 24/4/15, affirmant qu’une pollution éventuelle aurait été provoquée par le naufrage d’un bateau russe au large de Las Palmas le 11/4/15 et que les autorités espagnoles auraient déplacé jusqu’aux eaux territoriales internationales et un courant marin l’aurait entraîné dans notre espace.
N’était-t-il pas plus correct de la part du gouvernement mauritanien d’anticiper la catastrophe et d’interpeller le gouvernement espagnol sur son comportement tout en cherchant à coopérer avec lui et avec les partenaires internationaux afin de conjurer le danger ?
C’est seulement après la survenue de la catastrophe, de visu, que le premier Ministre choisit de déclarer que la nature de la pollution est déterminée, et que le ministre de l’environnement monte au créneau pour annoncer que des échantillons sont envoyés à l’étranger pour déterminer la nature du fuel. Lequel des deux ministres devons-nous croire ?
De tels dysfonctionnements, dans un pays semi-démocratique, auraient provoqué la démission d’un gouvernement, accompagnée de vagues de protestations.
Mais, hélas !, dans notre pays, le ridicule ne tue pas : « tout va bien » ; le premier ministre, ceux de la pêche et de l’environnement n’ont rien à craindre car c’est la logique en vigueur dans notre république démocratique où l’esprit de responsabilité fait défaut.
L’UFP,
– Rend le gouvernement entièrement responsable de la catastrophe qui nous frappe et dont l’impact négatif sur l’une de nos plus importantes ressources économiques et sur la santé de nos populations, est effectif. Nous ne pouvons faire foi aux allégations du ministre de la pêche, hier jeudi 21/5/15, insistant sur la préservation de nos ressources économiques, surtout que nous sommes échaudés par les déclarations précédentes ;
– Dénonce ce comportement irresponsable, avant et après la catastrophe, en particulier les méthodes visant à mystifier l’opinion par des déclarations fausses, dénuées de tout fondement scientifique ;
– Exhorte l’opinion nationale à prendre les mesures nécessaires pour endiguer cette pollution catastrophique et à en tirer les leçons qui s’imposent ;
– Invite les partenaires internationaux à se mobiliser au secours du peuple mauritanien sinistré pour l’aider à dépasser l’épreuve qu’il subit.

Nouakchott 22/05/2015
Commission de communication.

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here