Compte-rendu : Festival des paysans des Boorâtes.

0
49

Les 10 et 11 du mois d’octobre 2014, l’actualité politique et culturelle dominante dans la région du Brakna a été marquée par l’organisation de la 2e Edition du Festival des paysans de l’Aftout, la plupart membres de l’Union des Forces de Progrès (la 1ère Edition avait été organisée en 2013 dans la commune de Bathat Moyt).

A cette occasion, la direction du parti, conduite par son président, Dr Mohamed ould Maouloud, s’est rendue dans l’arrondissement de Mâle où sont localisés les villages de Borâtes, dans la matinée du 10 octobre. Après une pause déjeuner à Aleg, le cortège présidentiel a poursuivi son chemin pour arriver à 18 h à l’un des villages de la localité retenu pour abriter les activités du festival.

Ce fut un accueil grandiose organisé dans un terrain d’environ 3 hectares entouré d’une cinquantaine de tentes aux couleurs de l’UFP et des slogans du parti devant lesquelles se dressent des centaines et des centaines d’ hommes, de femmes et de jeunes, souhaitant la bienvenue à la direction du parti, entonnant des airs et des chants qui rappellent les années de lutte du mouvement des Kadihines dans les années 70 -80.

Après les mots de bienvenue du responsable local du parti, Monsieur Hafedh ould Rchid, relayé par le responsable du secteur paysan au sein de la direction du parti, Monsieur Dawe ould Moustehdi , le président du parti, visiblement ému, prend la parole pour remercier les populations de Boora pour cet accueil chaleureux et très enthousiaste. Pour Mohamed ould MAOULOUD, il s’agit là d’un témoignage de leur attachement aux orientations du parti.
Rappelant les dures conditions auxquelles sont confrontées ces populations (la misère, la soif, la raréfaction des terres cultivables du fait de l’absence des pluies mais aussi de l’absence de politiques de la part du pouvoir qui soient en adéquation avec les besoins vitaux des populations et leurs priorités), il appelle les populations à s’organiser pour accentuer leurs combats contre l’injustice, l’arbitraire, l’esclavage et pour exiger des pouvoirs publics de mener des politiques susceptibles d’améliorer la situation du monde paysan.
Après le mot du président, le meeting a été suspendu pour la prière du crépuscule et pour assister au dîner prévu pour la direction du parti. Les activités reprendront dans la même soirée aux environs de 1h du matin par une soirée culturelle et artistique qui s’étendra jusqu’aux environs de 4h du matin ponctuée de chants, danses et poèmes nostalgiques pour les vieux militants de la clandestinité.
Le lendemain, 11 octobre vers 13 heures, une conférence publique a été organisée sur le thème « Agriculture sous pluies, perspectives d’avenir » animée par le secrétaire général Mohamed El Moustapha ould Bederdine , qui a retracé les différents types d’agriculture pratiqués en Mauritanie, insistant sur celle relative à l’agriculture sous pluies qui concerne plus les paysans de Boora, mettant l’accent sur la faiblesse des rendements de ce secteur et le manque d’appui aux paysans.
Par la suite, d’autres intervenants ont soit appuyé l’exposé du secrétaire général, soit complété le thème en explicitant la loi foncière dans son application discriminatoire au niveau de la vallée et son échec dans la réalisation de son objectif premier, celui de « rendre la terre à ceux qui la travaillent ».

En marge de cette conférence, la délégation a été conviée à visiter un stand organisé par les coopératives féminines paysannes exposant des produits artistiques locaux.

Au total donc, on peut retenir que ce 2e Festival des paysans de l’Aftout a tenu ses promesses. La cérémonie de clôture, présidée par Mohamed MAOULOUD, s’est achevée dans une ambiance bon enfant, à la satisfaction de tous les participants et, en particulier, celle de la direction du parti.

Nouakchott, le 13 octobre 2014

La Permanence

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here