Une militante des droits de l’homme menacée de mort en Mauritanie

0
27

En Mauritanie, une militante des droits de l’homme est menacée de mort par une association religieuse. Cette association, Les amis du prophète, n’est pas reconnue officiellement. Le chef de ce mouvement a édicté sur internet une fatwa de mort à l’encontre d’Aminetou Mint el-Moctar. Il lui reproche d’avoir pris la défense du jeune Cheikh Ould Mkheitir, accusé d’apostasie et emprisonné à Nouadhibou. Aminetou Mint el-Moctar a déposé plainte auprès des autorités mauritaniennes ce vendredi 6 juin 2014.

Jointe par RFI, elle s’est dite déterminée à « combattre les idées proférées par le chef des Amis du prophète ». « L’appel au meurtre est un crime », rappelle-t-elle.

El Hadj Amadou Alassane Mbow, secrétaire général de l’Association mauritanienne des droits de l’homme (AMDH), revient sur les faits : « Aminetou a accordé une interview à l’un des sites privés qui fait un peu état de la situation des droits humains en Mauritanie. Elle est revenue sur ce qui s’est passé à Nouadhibou par rapport au jeune Mkheitir pour lequel elle a demandé un procès équitable. Il y a vraiment une terreur qui s’abat depuis que ce jeune a écrit. »

« Personne, poursuit-il, n’ose parler par rapport à ce jeune-là, d’ailleurs même les avocats ou un des avocats qui s’était engagé à le défendre est aussi menacé de mort. Du coup, il a laissé tomber le dossier. Elle est revenue sur tout ça pour dire que la situation des droits humains se dégrade et que le jeune Mkheitir n’est qu’un prisonnier d’opinion. Suite à cet interview, ils estiment qu’elle-même doit être assassinée, tout simplement parce que c’est une mécréante. C’est vraiment la montée de ce courant qui nous inquiète, c’est que notre pays n’a jamais connu ça par le passé. »

Publié le 08-06-2014 Modifié le 08-06-2014 à 10:17

rfi

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here