Déclaration : menaces de mort

0
412

Aminetou Mint El Moctar, Présidente de l’Association des « Femmes Chefs de Familles », militante de la défense des droits de l’homme, de renommée nationale et internationale, fait face, ces derniers jours, à des appels au meurtre lancés par Yehdih Ould Dahi.

Cet appel au meurtre a été diffusé sur les réseaux sociaux par Yehdhih Ould Dahi qui l’a signé de son propre nom.

Malgré la plainte déposée par Aminetou Mint El Moctar, la loi, pourtant très claire, en matière d’incitation et d’appel au meurtre, n’est pas appliquée.
Conforté par la démission de l’Etat, Yehdih Ould Dahi vient de réitérer son appel au meurtre et de formuler des menaces et des insultes à l’endroit d’autres citoyens et organisations.

Dans cette situation, caractérisée par les tentatives d’instauration d’un système de terreur fondé sur la loi de la jungle du fait de la démission de l’Etat;

L’UFP,

• Condamne avec force ces appels au meurtre et menaces ;

• dénonce cette tendance nouvelle dans notre pays consistant à traiter de mécréants tous ceux qui ne partagent pas ses vues ;

• Exprime sa solidarité agissante avec Aminetou Mint El Moctar ;

• Rend l’Etat responsable de tout ce qui pourrait émaner de ces appels au meurtre et menaces ;

• Lance un appel à l’ensemble des forces politiques, des organisations de la société civile, des personnalités indépendantes et à tous les citoyens mauritaniens ainsi qu’à toutes les bonnes volontés de par le monde pour dénoncer et empêcher ce genre de dérives extrémistes étrangères aux traditions de notre peuple ;

• Exige des autorités mauritaniennes, l’application de la loi contre les auteurs de ces actes ainsi que la prise de mesures fermes pour assurer la protection d’Aminetou Mint El Moctar et de tous les citoyens visés par ces appels au meurtre.

Nouakchott le 9 juin 2014
La comité permanent

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here