La Banque Islamique de Développement repousse sa décision de financer le projet d’extension de la centrale électrique à Nouakchott

0
30

Mercredi, 29 Janvier 2014 14:22

Sherpa tient à exprimer sa surprise face au dernier communiqué diffusé par la Banque Islamique de Développement (BID) le 28 janvier 2014.

Elle rappelle que la BID a pris contact avec elle il y a quelques mois après avoir reçu un mémorandum, fruit d’une enquête réalisée par les équipes de Sherpa, relative à l’existence de fortes présomptions de corruption en marge de différents marchés publics ou privés intervenus en Mauritanie ces dernières années, dont ceux relatifs à la centrale électrique de Nouakchott.

La BID à son initiative a dépêché deux de ses responsables pour rencontrer le Président de l’association Sherpa, qui les a reçus lors de deux rendez-vous à Paris, la semaine du 17 décembre 2013.

À l’issue d’un échange fructueux et de plusieurs communications écrites, la BID a décidé, sous sa seule responsabilité et après examen de l’ensemble des pièces du dossier, de faire savoir au Président de l’association Sherpa d’abord oralement puis par écrit que la BID :

« ne financera pas l’extension du projet de la centrale électrique à Nouakchott sur la base d’un contrat de gré à gré avec la société Wärtsilä. Cependant, la BID pourrait étudier une nouvelle demande de financement de l’extension du projet si la procédure de sélection est basée sur un appel d’offres international ouvert à l’ensemble des entrepreneurs et fournisseurs ».

L’association Sherpa s’interroge sur l’existence de pressions pesant sur la BID alors que la Banque vient de montrer sa volonté de respecter les règles de compliance qui devraient être la norme pour tous les bailleurs internationaux. Il convient de souligner qu’un « sommet du financement » vient d’avoir lieu en Mauritanie, qui a permis au gouvernement d’engranger des engagements à hauteur de plus de 600 millions d’euros. Mais aucun nouveau financement n’a été signé par la BID, dont le Président a été reçu officiellement par le Président mauritanien le 27 janvier 2014.

Elle souligne le caractère très cordial et très direct des entretiens intervenus avec les représentants de la BID avec laquelle elle reste évidemment ouverte au dialogue, comme elle l’a toujours dit.

Communiqué de Sherpa

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here