Mauritanie: ‘Le gouvernement a commis des erreurs budgétaires’ (constitutionnaliste)

0
77

« Le gouvernement mauritanien a commis beaucoup d’erreurs relatives au vote du budget de l’Etat ». C’est l’avis du constitutionaliste et professeur à l’Université de Nouakchott, Mohamed Lemine Ould Dahi. Il fait partie des quatre constitutionalistes qui avaient rédigé la constitution de 1990.

Il explique, dans un long entretien publié ce mercredi par l’hebdomadaire Alakhbar Info, que c’est une première qu’on assiste en Mauritanie à une séance parlementaire pour examiner le budget sans que le gouvernement n’introduise immédiatement le projet de Loi de finances relatif, comme le stipule l’article 68 de la Constitution.

« Sur la forme, le gouvernement à respecté les délais d’ouverture et de fermeture de la session parlementaire. Mais sur le fond, il n’a pas respecté le calendrier constitutionnel sur l’introduction du projet de la Loi de finances au Parlement », a-t-il affirmé

Et pour lui, la solution que pourrait envisager le gouvernement c’est de se fixer un budget général de 3 mois sur la base du budget 2013. « Aucun texte de loi ne le stipule, mais ce serait le scénario en cas de non validation de la Loi de finances par le Parlement. Sinon, le gouvernement va engager des dépenses sans cadre juridique, ce qui est un crime économique ».

Le constitutionaliste aborde aussi d’autres questions liées au renouvellement partiel du Sénat, à la prochaine élection présidentielle et à la démission du gouvernement.

alakhbar

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here