Passif humanitaire : les lois et accords qui consacrent l’impunité

0
166

En relecture les réactions des organisations politiques et de la société civile contre l’accord secret signé entre le pouvoir de Ould Abdel Aziz et les victimes.
Découvrez ou redécouvrez les positions et les organisations qui ont pris positions, et celles qui se sont tues, lâchement.

dimanche 29 mars 2009

Après le CSVVDH, le Fonadh, le « Reve 89/91 », l’AVOMM, la CAMME, le CSDM, le GREM, l’OCVIHD, l’OTMF, la Coordination des Associations et Collectifs des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal et au Mali (CACRMSM), le FNDD, le RFD, les Flam, 5 nouvelles organisations de défense des droits de l’homme viennent de désavouer le marchandage entre la junte et la plus jeune et la moins représentative des associations des victimes (le COVIRE) et quelques ayants droits de quelques victimes, au sujet du passif humanitaire.

Voici leur déclaration :

Déclaration commune : « Ne tronquons pas le droit à la vérité le devoir de mémoire contre le pécule !

hesniibe_0.jpg
Kadiata Malick debout, en train de sensibiliser les veuves : archives ufpweb.org, 1991, Nouakchott

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here