Position du MCD sur le conflit au Mali.

0
140

Le conflit qui se déroule au Mali comporte plusieurs aspects :

1- Le conflit interne qui oppose le Nord et le Sud du pays impose la nécessite de parvenir à un règlement politique et pacifique par voie de concertation et de négociation pour restaurer l’unité et l’intégrité territoriale de ce pays sur des bases justes par :

• L’identification des revendications légitimes des populations du Nord Mali en vue de leur trouver des solutions appropriées.

• La planification d’une politique de développement d’envergure du Nord Mali pour mettre ses populations à l’abri des vulnérabilités qui favorisent l’implantation des groupes terroristes.

• La lutte contre l’ethnicisassion du conflit en mettant l’accent sur la nature multiethnique des populations du Nord Mali

• La clarification du caractère non religieux du conflit en mettant l’accent sur le fait que l’ensemble des populations du Mali sont de confession musulmane.

2- Le terrorisme étant un fléau qui menace tout le monde il est de la responsabilité de tous de contribuer à son éradication. La Mauritanie ne peut se dérober à ses responsabilités particulières dans ce domaine.

3- La Mauritanie appartient à la Communauté Internationale. Elle appartient aussi à une famille géopolitique. Elle ne peut donc que manifester sa solidarité agissante avec l’ensemble de ses partenaires et des membres de sa famille géopolitique en particulier ses voisins. Plus particulièrement, la Mauritanie et le Mali sont des pays frontaliers qui partagent de nombreux intérêts et tout ce qui touche ce pays frère nous touche ou nous touchera. Le devoir de solidarité est un principe sacré qui sert en dernière analyse les intérêts bien compris de chaque pays.

4- La traduction des principes énoncés ci-dessus dans la réalité doit tenir compte des conditions spécifiques de notre pays. Nous sommes par principe contre la guerre et pour la paix. Mais la guerre est là à nos frontières. C’est un fait. On doit envisager tous ses développements prévisibles et en particuliers les plus défavorables pour nous.

Face à ces dangers et à ces menaces et devant la nécessité pour nous d’assumer toutes nos responsabilités, loin de toute improvisation, il s’impose à nous en tant que pays de définir une stratégie conséquente pouvant unifier et mobiliser l’ensemble de nos forces et de nos ressources pour faire face à toutes les éventualités.

MCD

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here