Résolution sur l’esclavage

0
92

– Considérant que l’esclavage est une pratique anachronique abominable contraire à tout progrès ;

– Considérant que cette pratique existe encore dans le pays, et que les séquelles de cette tare sociale pèsent sur une importante couche de notre société ;

– Considérant que l’esclave est un fléau contraire à l’esprit de notre sainte religion l’Islam et aux droits de l’Homme ;

– Considérant que d’autres formes modernes d’esclavage sont pratiquées en particulier dans le milieu urbain ;

L’UFP, réunie en son IIIe Congrès ordinaire les 27 ; 28 ; 29 et 30 décembre 2012 :

– Engage la direction du parti à réactualiser ses positions sur l’esclavage et ses pratiques et de mobiliser toutes les forces progressistes nationales pour éradiquer ce fléau sous toutes ses formes;

– Engage le parti à créer un département de droit de l’homme pour la lutte contre toutes les formes de discrimination ;

– Engage la direction du parti à exiger que des sanctions pénales soient prises contre toutes les formes de pratique de l’esclavage ;

– Engage la direction du parti à exiger la réalisation de programmes multisectoriels au profit des victimes de l’esclavage ;

– Exhorte les oulémas à jouer un rôle positif pour conscientiser les populations sur la nécessité d’éradiquer cette pratique odieuse ;

– Dénonce toute instrumentalisation de cette pratique honteuse visant à diviser le peuple sur des bases sectaires.

Fait à Nouakchott le 30 décembre 2012.

Le Congrès

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here