Communiqué : Violation de domicile

0
185

Les forces de l’ordre du pouvoir de Mohamed Ould Abdelaziz viennent une fois encore de confirmer les craintes que notre parti exprimait hier seulement au cours de son point de presse. Elles ont pris d’assaut, le même jour, le domicile de Monsieur SY Mamadou Hamady, Président du Conseil National de l’UFP.

La meute déchaînée a investi brutalement les lieux, sans aucun mandat ou avertissement, maltraitant et bousculant tous ceux qui s’y trouvaient, sans aucun égard pour les paisibles citoyens qui faisaient, calmement leur sieste, avant de malmener et d’embarquer comme des criminels, un groupe de jeunes venus rendre visite à un ami.

L’UFP, scandalisée par ces pratiques indignes et non conformes à la loi :

• Dénonce avec vigueur cette violation du domicile de son président du Conseil national et fait porter au régime de Mohamed Abdel Aziz l’entière responsabilité de cette inquisition d’un autre âge ;

• Réaffirme, qu’en s’en prenant aux dirigeants et aux personnalités de l’UFP, le régime n’arrivera pas à bout de leur engagement et de leur lutte permanente pour la défense des intérêts et des revendications légitimes des citoyens mauritaniens.

• Exige la libération immédiate et sans conditions de tous les étudiants et militants des droits de l’homme, et de mettre un terme à la militarisation des établissements scolaires et universitaire à Nouakchott, Aïoun et Tidjikja.

• Réitère son appel au pouvoir pour la réintégration de tous les étudiants arbitrairement exclus et pour engager des négociations responsables avec leurs représentants, entreprendre enfin les réformes et mesures nécessaires pour une reprise des cours dans la sérénité.

Nouakchott, le 16 février 2012

Département de la Communication

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here