Le 1er vice-président de l’UFP s’entretient avec plusieurs responsables politiques maliens

0
133

Prolongeant son séjour au Mali, BÂ Boubakar Moussa, Premier Vice-Président de l’Union des Forces de Progrès (UFP), a rencontré et s’est entretenu avec plusieurs responsables Maliens. Il s’agit, par ordre chronologique de :

– Une délégation de la direction du PARENA, conduite par Amidou Diabaté, Premier Vice-Président, député à l’Assemblée Nationale ;

– Maître Mountagha Tall, Président du CNID, Vice-Président de l’Assemblée nationale ;

– Une délégation du RPM, conduite par son Premier Vice-Président, Nancoman Keïta, accompagné du responsable à la communication ;

– Soumaïla Cissé, Ancien Président de la Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest-africaine (UEMOA), candidat de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) à la Présidentielle ;

– Une délégation de l’ADEMA conduite par Iba Ndiaye, Premier Vice-Président, en présence du responsable à l’orientation politique, Ousmane SY ;

– Oumar Mariko, député à l’Assemblée Nationale, représentant le parti SADI.

BÂ Boubakar Moussa a largement informé ses différents interlocuteurs de la situation politique en Mauritanie et de son évolution prévisible. Il a particulièrement insisté sur la crise économique et sociale, la sécheresse, sur le « Printemps arabe » et ses incidences prévisibles en Mauritanie. Il leur a expliqué la nature du pouvoir en place, le contenu de sa politique et de celle de l’opposition démocratique, regroupée au sein de la COD.

Les camarades Maliens, représentant les différents partis, ont particulièrement mis l’accent sur la gravité de la situation dans le Nord du Mali et la nécessité de lui trouver des solutions urgentes. Le Vice-Président de l’UFP et les responsables maliens ont tous convenu qu’il n’y a d’autre issue à la crise au Nord du Mali que le dialogue, le compromis, la recherche de solutions viables par des moyens pacifiques. Évaluant la dimension sous-régionale des différents entre les communautés, ils ont convenu de l’impérieuse nécessité d’assurer la coordination entre les responsables et les partis politiques de la sous-région, pour l’échange de vues et d’expériences et pour le soutien mutuel.

La Présidentielle 2012 au Mali est une échéance particulièrement attendue par le peuple malien et l’ensemble des acteurs de la scène publique.

BÂ Boubakar Moussa a quitté Bamako samedi 17 décembre pour se rendre au Sénégal où ils doit rencontrer des partis frères.

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here