Messoud Ould Boulkheir, président de l’assemblée nationale et de l’APP : « Je ne me suis jamais vu en opportuniste ou en incendiaire… »

0
198

Le président de l’assemblée nationale, président de l’APP, Messoud Ould Boulkheir, par rapport au dialogue avec le pouvoir, a, presque, forcé la main à ses alliés de la coordination de l’opposition démocratique (COD). Cette coordination, par l’entremise de Ould Boulkheir, a remis une feuille de route portant sur ce dialogue au président de la République.

Dans cet entretien exclusif, le président de l’assemblée nationale parle du dialogue, des opérations d’enrôlement en cours….

[bleu]«Le Conseil des Présidents de la COD s’est réuni dimanche 19 juin 2011. Le Conseil a adopté à l’unanimité l’ensemble des points contenus dans la feuille de route proposé par la COD comme base du dialogue avec le Chef de l’Etat.» Ce communiqué de la COD paru le 19 juin, n’est-il pas vague ? Quels sont les points contenus dans la feuille de route ?[/bleu]

MOB : C’est bien possible, mais n’étant pas le porte parole de la COD, ni son président en exercice, adressez vous pour cette question a l’un ou l’autre de ces deux responsables.

[bleu]Concrètement, comment ce dialogue avec le pouvoir va se dérouler ? Suivant quel calendrier ?[/bleu]

MOB : C’est là également une question a la quelle il ne m’appartient pas de répondre.

[bleu]Pour vous, est-ce que toutes les conditions de transparence sont réunies pour organiser les élections législatives et municipales en octobre 2011 ?[/bleu]

MOB : Pour moi, la réponse est NON! De telles conditions sont loin d’être réunies et toute décision dans ce cadre devra être consensuelle.

[bleu]Dans le cadre du dialogue avec le pouvoir, quelles garanties allez-vous demander pour des élections transparentes ?[/bleu]

MOB : Je ne sais pas encore ce qu’elles seront parce qu’elles ne sont pas encore arrêtées au sein de la COD.

[bleu]Une partie de la société civile mauritanienne dénonce l’opacité, voire le caractère discriminatoire des opérations d’enrôlement en cours. Cette société civile demande même l’arrêt de ces opérations. Quelle est votre position par rapport à ce sujet, à cette demande d’arrêt des opérations d’enrôlement ?[/bleu]

MOB : Je pense que ces opérations gagneraient à être davantage expliquées aux populations qui sont très inquiètes. Au lieu de les continuer dans cette atmosphère de doute et d’incompréhension, l’état et son administration y gagneraient avantage en consacrant autant de temps que nécessaire aux explications…

Ces dernières semaines, dans les médias publics (TVM et AMI) vous avez bénéficié de longs temps d’antennes. Presque au même moment, l’UFP écrit à la HAPA une lettre de protestations contre certains agissements de la TVM. Quel sentiment ça vous fait ? Ce n’est pas un peu gênant pour vous?

MOB : Pourquoi cela devrait il me gêner ? Ce qui me gêne le plus et devrait gêner tout patriote, c’est les fractions de secondes accordées aux appels ouverts a l’émeute à la révolte, aux coups d’état et à la révolution… vous ne trouvez pas ?

[bleu]Que répondez vous à ceux qui pense que vous avez « baissé le ton » avec le président de la République pour sauver votre place au sommet de l’assemblée nationale ?[/bleu]

MOB : De quelle place sauver a l’assemblée nationale parlez vous? Celle que j’ai volontairement abandonné (refus de siège) au lendemain du coup d’état du 6 août auquel je m’étais radicalement opposé, lui préférant d’être gazé dans la rue ? Mon ton n’a pas baissé vis à vis de qui que ce soit ou de quoi que ce soit, mais je ne me suis jamais vu en opportuniste ou en incendiaire. En politique, il faut toujours savoir raison garder et ne jamais perdre de vue qu’on la choisit par amour pour son pays et non pour marquer son opposition à l’autrui

Source : Cridem
Propos recueillis par Khalilou Diagana

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here