Moulaye Ould Mohamed Laghdaf : De «l’identité évidente» à l’identité unique

0
55

Jeudi 04 mars, le premier ministre mauritanien, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, tient une conférence de presse à la primature. Avant les questions, le premier ministre fait un exposé preliminaire exclusivement en arabe.

 Ensuite, il demande aux journalistes de poser des questions. N’ayant rien compris à l’exposé préliminaire, je l’interpelle en ces termes : « Monsieur le premier ministre, une partie de la presse presente à cette conférence de presse est francophone. Nous sommes complétement largués et nous ne pourrons poser des question portant sur un exposé que nous n’avons pas compris.»

 La réponse de Moulaye Ould Mohamed Laghdaf est tombé sans l’ombre d’une hésitation. Il a dit : « Que voulez-vous ? Nous sommes en Mauritanie. C’est un pays arabe.»

Nous auirions pu rappeler au premier ministre que dans le préambule de la constitution, il est ecrit « peuple mauritanien, peuple musulman, arabe et africain » que l’article 06 de cette constitution dispose « les langues nationales sont l’arabe, le poular, le soninké et leWolof, que l’arabe est la langue officielle.»

 Qu’aurez-dit le premier ministre si nous l’avions interpellé en wolof ? Il nous aurait peut ettre renvoyé à la langue officielle… Pendant les conférences de presse des responsables politiques mauritaniens, du président de la République au chef du plus petit parti politique, l’usage est de se traduire ou de se résumer

en arabe ou en français pour tenir compte de la diversité linguistique des journalistes.

 C’est sur cette banale question pratique que le premier ministre a été interpellé pendant sa conférence de presse. Au lieu de répondre, il (le premier ministre) a préféré en profiter pour définir l’identité de la Mauritanie. Une définition exclusive. Avec qui la partage-t-il ?

 La jurisprudence de la conférence du 04 mars va-t-elle être suivie par les ministres, les responsables de l’Etat, les chefs de partis politiques… ? Ahmed Ould Daddah, dans une regretable interview sur jeune afrique, avait dit « La Mauritanie est arabe, africaine et islamique. Cela signifie que notre dimension africaine doit absolument être preservée et developpée. L’identité arabe, elle, est plus evidente.» Moulaye Ould Mohamed Laghdaf a fait mieu que le president du RFD. De « l’identité évidente », il est est passé à l’identité unique.

 

Khalilou Diagana

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here