1210. Le 1er vice-président de l’UFP reçu en audience par Moustapha Niasse, Secrétaire général de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP)

0
59

Mardi 22 décembre 2009, Moustapha Niasse, Secrétaire général de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP), a reçu en audience BÂ Boubakar Moussa, Premier Vice-Président de l’Union des Forces de Progrès (UFP).

Exprimant leur indignation sur les événements du 28 septembre 2009 en Guinée, s’inquiétant des développements en cours, les responsables des deux partis ont réaffirmé leur soutien aux forces vives et souhaité qu’elles renforcent leur unité pour surmonter la mauvaise passe.

Le Secrétaire général de l’AFP a décrit la situation catastrophique prévalant au Sénégal et le comportement anti-républicain du Président Wade, à la fois en ce qui concerne le fonctionnement des institutions et dans le traitement de questions relatives à ses biens personnels. Moustapha Niasse a abordé la situation au niveau de Benno Siggil Senegal qui, tout en renforçant son unité, s’achemine vers une candidature unique, susceptible, selon les observateurs avisés, de l’emporter à la Présidentielle de 2012.
Abordant les réformes institutionnelles qu’envisage Benno Siggil Senegal, Moustapha Niasse a particulièrement insisté sur la nécessité pour les forces démocratiques africaines de s’enrichir de leurs expériences et de se fédérer, en partant des sous-régions, comme l’Afrique de l’Ouest, en opérant les premiers pas au niveau des pays de l’OMVS, par exemple.

Prenant la parole, BÂ Boubakar Moussa a informé le Secrétaire général de l’AFP de la crise issue de la Présidentielle d’août 2009 en Mauritanie, de la fraude à laquelle le Général a eu recours avec la complicité active du Président Wade, de la situation périlleuse que connaît le pays du fait de l’amateurisme et de l’aventurisme des gouvernants actuels. Portant la naissance de la Coalition des Forces Démocratiques de Mauritanie à la connaissance de son interlocuteur, le Vice-Président de l’UFP s’est montré confiant quant à l’avenir de la Mauritanie.
Reprenant les propos de Moustapha Niasse, BÂ Boubakar Moussa a exprimé son accord sur la nécessité de renforcer l’unité des forces démocratiques d’Afrique, en procédant de manière progressive.

Moustapha Niasse et BÂ Boubakar Moussa ont évoqué le développement du terrorisme dans la sous-région, en particulier dans les confins sahélo-sahariens. Ils ont condamné avec la dernière énergie les crimes abominables et les enlèvements des personnes, exhortant les gouvernements à renforcer leur coopération pour y faire face, avec le soutien des amis et partenaires d’autres pays.

À la fin des entretiens, Moustapha Niasse a eu l’amabilité de raccompagner son hôte en prenant lui-même le volant de sa voiture.

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here