Groupe de Contact International sur la Mauritanie : Communiqué

0
25

Réunion du Groupe de Contact International sur la situation en Mauritanie.

1. Le Groupe de contact international sur la Mauritanie (GCI-M) s’est réuni à Nouakchott le 10 septembre 2009, sous la présidence du Commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’Union Africaine (UA).

Outre l’UA, les pays et institutions ci-après ont pris part à la réunion : la Libye, membre africain du Conseil de sécurité des Nations Unies, la Chine, les Etats Unies, la France et la Russie, membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies ; le Mali, en sa qualité de pays assurant la présidence du Conseil de paix et de sécurité (CPS) pour le mois de septembre 2009; le Sénégal, en sa qualité de facilitateur du dialogue politique entre les pôles politiques mauritaniens, a été représenté à cette réunion par son Ministre d’Etat, Ministre des affaires étrangères.

Y ont également participé : l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), les Nations Unies, l’Organisation de la Conférence islamique (OCI), la Ligue des Etats arabes (LEA) et, l’Union Européenne.

2. La réunion a fait le point de l’évolution de la situation en Mauritanie depuis la signature à Nouakchott, le 4 juin 2009, de l’Accord-cadre de Dakar. Les participants se sont félicités des mesures prises en vue de la mise en œuvre de l’Accord, notamment le retour à l’ordre constitutionnel et la tenue de l’élection présidentielle du 18 juillet 2009, qui a été jugée transparente, crédible et régulière par l’ensemble des observateurs internationaux.

3. Les participants ont été reçus en audience par le Président de la République, M. Mohamed Ould Abdel Aziz, avec qui ils ont eu un échange sur la situation prévalant en Mauritanie depuis l’élection présidentielle ainsi que sur les perspectives de relance du dialogue national inclusif et le renforcement de la coopération internationale pour le développement du pays. Ils ont enregistré avec satisfaction son entière disponibilité pour le dialogue politique national et pour la consolidation du processus de réconciliation.

4. Les membres du Groupe ont également eu des consultations séparées avec les délégations des pôles politiques mauritaniens signataires de l’Accord-cadre, celle de l’Union pour la République (UPR) conduite par M. Mohamed Mahmoud Ould Mohamed Lemine, celle du Rassemblement des forces démocratiques (RFD) conduite par M. Mohamed Abderrahmane Ould Moine et celle du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD) conduite par M. Mohamed Ould Mouloud.

A cette occasion, les représentants des trois pôles politiques ont réaffirmé leur attachement à l’article 4-vii de l’Accord de Dakar portant sur le dialogue politique national inclusif. Le Groupe recommande que la mise en œuvre de ce point de l’Accord cadre se fasse dans les meilleurs délais et de façon consensuelle.

5. Tout en prenant note des positions et des préoccupations ainsi que des réserves formulées par le RFD et le FNDD, les participants ont été encouragés par la disposition réitérée de toutes les parties à s’engager dans un dialogue inclusif en vue de consolider les progrès accomplis depuis juin dernier, et ce conformément aux dispositions de l’Article 4-vii de l’Accord-cadre de Dakar ; à cet égard, les participants ont exhorté les parties mauritaniennes à prendre sans délai les dispositions nécessaires pour la mise en œuvre dudit article.

6. Les participants ont été informés des engagements pris par les autorités mauritaniennes en vue du développement économique et social de la Mauritanie et de l’amélioration de la gestion et de la gouvernance. Ils ont souligné la nécessité d’une aide financière et économique conséquente, pour consolider les progrès accomplis. Aussi, ils ont lancé un appel à tous les partenaires bilatéraux et multilatéraux de la Mauritanie pour qu’ils lui apportent l’assistance requise.

A cet égard, la réunion a encouragé l’UA à consulter les partenaires concernés de la Mauritanie pour examiner avec eux la possibilité de la tenue d’une réunion destinée à mobiliser un appui plus important pour la Mauritanie. Cette réunion pourrait avoir lieu au cours du premier semestre de l’année 2010.

7. Le Groupe de contact a noté qu’il a accompli son mandat de participation à la restauration de l’ordre constitutionnel en Mauritanie comme l’a constaté le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA dans son communiqué du 29 juin 2009.

Les participants sont, par ailleurs, convenus de continuer à accompagner les efforts du Gouvernement et des différents autres acteurs mauritaniens dans le cadre d’un Mécanisme ad hoc de soutien en vue de consolider le processus démocratique et de stimuler la mobilisation de l’assistance économique et financière nécessaire au redressement économique et social de la Mauritanie.

8. Le Groupe exprime sa gratitude au Président de la République, M. Mohamed Ould Abdel Aziz, aux autorités mauritaniennes ainsi qu’aux trois pôles politiques signataires de l’Accord cadre de Dakar et au peuple mauritanien dans son ensemble pour leur hospitalité généreuse et pour toutes les dispositions prises en vue du bon déroulement de la réunion.
Nouakchott, le 10 septembre 2009

source : Cridem=36048&tx_ttnews[backPid]=36&cHash=920f7d3687]

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here