Communiqué de presse FNDD : assassinat d’un ressortissant Américain

0
95

Les populations de Nouakchott ont appris avec consternation l’assassinat d’un ressortissant américain, Monsieur Christophe Languis, qui travaillait pour l’ONG Caritas et résidait, depuis plusieurs années, dans notre pays.
Ce crime odieux, commis en plein jour à côté du marché du Ksar, l’un des plus animé de notre capitale, repose dans toute son acuité, la problématique de l’insécurité et du terrorisme, souvent brandie par les autorités militaires, pour justifier toute sorte de situations contre-nature.

Il est pourtant curieux de relever que ce nouveau drame intervient en cette période où le Directeur Général de la Sûreté Nationale passe ses longues journées à recevoir les notables et à rabattre les électeurs pour le compte de la campagne du Général Mohamed Ould Abdel Aziz.

Tout comme il est surprenant que les principaux Chefs de Corps, si préoccupés par la sécurité et la lutte contre le terrorisme, soient en déplacement dans les régions de l’Est pour accueillir leur candidat, Mohamed Ould Abdel Aziz, alors que de paisibles ressortissants étrangers se font froidement assassiner en plein jour et en plein centre de la Capitale !
Suite à ce crime ignoble et à la situation inquiétante dont il est révélateur, Le Front National pour la Défense de la Démocratie :

1 – ondamne énergiquement cet acte barbare et réaffirme son rejet absolu de tout recours à la violence et au terrorisme ;

2 – présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt, au peuple et au gouvernement des Etats-Unis d’Amérique ;

3 – engage les autorités sécuritaires à mettre la lumière sur les circonstances pour le moins équivoques de ce crime ;

4 – met en garde contre toute tentative ou acte de nature à mettre en péril la stabilité du pays ou à saper la dynamique de dialogue et de consensus enclenchée par l’accord-cadre de Dakar.

Nouakchott, le 23 Juin 2009

La Commission de Communication

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here