Collectif de solidarité avec les luttes sociales et politiques en Afrique : Déclaration

0
57

Les parties prenantes à la crise mauritaniennes ont conclu, le mardi 2 juin à Dakar, un accord de sortie de crise sous les auspices du groupe de contact international pour la Mauritanie. Cet accord prévoit le rétablissement du Président élu dans ses fonctions, et l’annulation de l’élection organisée par la junte. En outre, a été prévue la mise en place d’un gouvernement d’union nationale et la nomination d’une nouvelle Commission Electorale Nationale Indépendante et l’organisation d’une élection présidentielle le 18 juillet prochain, ce qui consacre symboliquement la mise en échec du coup d’Etat militaire du 6 août 2008.

Le Collectif de solidarité avec les luttes sociales et politiques en Afrique :

– Salue le combat courageux mené dix mois durant par le peuple mauritanien.

– Souligne le message ainsi envoyé aux putschistes africains potentiels ou actuellement au pouvoir ;

– Note les importantes concessions accordées par les forces démocratiques mauritaniennes ;

– Met en garde contre les obstructions à la mise en œuvre de certaines des clauses les plus importantes, et particulièrement au vu des délais très courts (révision du fichier électoral, l’inscription des électeurs, mise en place de la Commission électoral, formation du personnel d’appui et de soutien, etc. avant le 18 juillet) ;

– Condamne la duplicité des autorités françaises, influencées par les réseaux de la Françafrique complices et parrains de la junte ;

– Engage les démocrates à travers le monde à rester vigilants face aux manœuvres des putschistes mauritaniens ;

– Renouvelle sa solidarité avec les démocrates mauritaniens et son intention de rester mobilisés à leurs côtés.

Paris, le lundi 22 juin 2009

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here