Les jeunes du FNDD : « Ils nous ont proposé un marché mais nous avons dit non »

0
107

Les trois jeunes détenus du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD) ont tenu une conférence de presse, cet après midi au siège de l’Union nationale pour l’alternance démocratique (UNAD), suite à leurs libération après trois semaines de détention. Il s’agit de Mohamed Ould Maciré, Mohamed Salem Ould Beïbé et Eyoub Ould Boulkheïr.

Les deux premiers sont militants de l’Union des forces du progrès (UFP) et le dernier milite au sein de l’Alliance populaire progressiste (APP).

Ils sont libéré après le paiement d’une caution de 10.000 ouguiyas chacun.

Lors de cette conférence de presse, Ould Maciré dira que les enquêteurs leurs ont proposé de les libéré, à condition qu’ils avouent l’implication de certaines personnalités que le militant n’a pas nommé.

Il précisera que lui et ses deux codétenus ont refusé d’impliquer qui que ce soit, avant de faire un exposé sur les humiliations subies en prison et de conclure que, selon lui, cette détention est conforme aux promesses du Général Ould Abdel Aziz. Ce dernier avait en effet promis d’agrandir les prisons afin d’y accueillir les militants anti-putsch qui s’aviseraient de manifester durant la période où les marches étaient interdites.

taqadoumy

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here