510. DÉCLARATION : Accrochages meurtriers

0
341

Dans l’après-midi et la soirée du lundi 7 avril 2008, des accrochages violents et meurtriers ont opposé les forces armées et de sécurité à un présumé groupe salafiste.

L’Union des Forces de Progrès (UFP) présente ses condoléances attristées aux forces de sécurité et aux familles qui déplorent la perte d’un des leurs. Elle leur exprime sa sympathie et ses vœux de prompt rétablissement pour les blessés, tout en compatissant avec tous ceux dont la quiétude a été troublée par ces événements douloureux.

L’UFP saisit cette occasion pour renouveler la condamnation de tout recours au terrorisme pour réaliser des desseins politiques, quels qu’ils soient.

Depuis un an, de graves problèmes de sécurité (trafic de drogue, attaques armées à Nouakchott et à l’intérieur du pays, etc.) ne cessent de se poser, sans que les réactions adéquates, attendues de la puissance publique, ne se manifestent. Celle-ci semble paralysée par des tergiversations et des hésitations visant à ménager certaines susceptibilités et intérêts particuliers.

IL EST INTOLÉRABLE QUE CONTINUE UNE TELLE SITUATION QUI MENACE LES INTÉRÊTS VITAUX DE NOTRE PEUPLE ET LA SURVIE DE L’ÉTAT.

Il devient en particulier urgent de procéder à la réorganisation de nos forces armées et de sécurité sur des bases professionnelles et républicaines, sans calculs politiciens et étroits, afin de les hisser à la hauteur des nouveaux défis.

Les nouveaux développements de la situation doivent être pour nous l’occasion de nous interroger sur ses causes profondes, et de voir comment désamorcer l’engrenage, afin d’éviter à notre pays la guerre civile. La réponse est sans doute sécuritaire mais également politique, culturelle et diplomatique.

L’UFP lance un appel appuyé à l’ensemble des forces politiques mauritaniennes, en particulier aux responsables qui assument la direction des affaires du pays, à la société civile et à tous ceux qui sont soucieux de notre avenir, pour s’unir face aux nouveaux défis.

Nouakchott le 8 avril 2008
La Présidence

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here