580. Libertés et démocratie riment-elles avec la xénophobie ?

0
302

Une nouvelle fois, la presse danoise publie des photos portant atteinte aux musulmans et caricaturant notre Saint Prophète (PSL)

Cette fois, il ne s’agit plus d’un acte isolé commis pas un journal marginal mais bien d’une agression collective et malveillante sous prétexte de solidarité et de défense de la liberté d’opinion.

L’Union des Forces de Progrès, en condamnant énergiquement cette agression obscurantiste et cet extrémisme raciste, fait porter au gouvernement danois l’entière responsabilité des agressions qui ont été commises et continuent de l’être sur son territoire contre l’islam et les musulmans.

Il faut noter que cette campagne diffamatoire avait pris une tournure avec la polémique suscitée en France par la question du foulard Islamique.

Cet acharnement contre les musulmans et ce qu’ils ont de plus sacré procède de la même logique qui prévaut dans certains milieux dirigeants ou influents dans les pays occidentaux, en général, et au Danemark en particulier, et qui s’évertue à associer à l’islam les notions de violence et de terrorisme et, partant, à attiser la haine de la populace contre les musulmans et contre l’islam.

Cette vision extrémiste reflète en outre une tendance colonialiste nouvelle qui s’est traduite par la destruction et l’occupation de l’Irak et de l’Afghanistan comme moyen de soumettre les musulmans et leurs dirigeants, et faire main basse sur leurs ressources naturelles.

L’Union des Forces de Progrès :
– appelle l’ensemble des peuples musulmans et des peuples épris de paix, attachés aux valeurs de coexistence et de respect mutuel, à se dresser contre cette nouvelle barbarie et à maintenir son boycott des produits danois, afin d’asseoir un système international fondé sur la coexistence, les échanges et le respect de l’autre ;
– rappelle à tous les hommes libres dans les sociétés occidentales que la défense de la démocratie et des droits de l’Homme dans la conjoncture actuelle, est indissociable de l’engagement contre le nouveau nazisme contre l’Islam ;
– appelle les pouvoirs publics, les partis politiques et les forces vives en Mauritanie à la mobilisation pour défendre notre sainte religion.

Le 24/02/2008
La Présidence

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here