Déclaration de presse des FLAM

0
50

Le président de la République Sidi Ould Cheikh Abdallah vient d´adresser un message solennel au peuple mauritanien dans lequel il s´engage à prendre en charge les problèmes liés à l’Unité nationale et à l´esclavage, à réconcilier les Mauritaniens entre eux, et panser les plaies ouvertes des douloureux évènements du passé.

Ce discours répond en partie à nos préoccupations consignées dans la PLATE-FORME POUR L´UNITÉ NATIONALE soumise au président de la République .

Les Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM) saluent cette disposition d’esprit positive du Chef de l’Etat qui, non seulement assume au nom de l´Etat mauritanien les violations massives des droits humains commises en particulier contre une partie de nos populations, mais aussi s’engage à les réparer.

Pour les FLAM, le retour organisé sous l’égide du HCR de nos compatriotes déportés suivi de leur rétablissement dans tous leurs droits, le réglement juste et équitable du passif humanitaire ainsi que l’engagement à éradiquer toutes les formes d’esclavage représentent un préalable important à la décrispation du climat social nécessaire pour la réconciliation nationale.
C’est une avancée notable vers l’instauration des conditions du dialogue interne, franc et sans exclusive, sur le problème politique de fond devant poser les bases de notre unité.

Le souci de consolidation de l’unité nationale dans le respect de nos diversités doit aller au-delà des déclarations d’intention. Il devra se traduire tant dans l’orientation politique générale de l’Etat que dans les actes concrets du gouvernement. Ce qui, pour l’heure, tarde à se matérialiser .

Les FLAM, animées par la même volonté de dialogue exprimée depuis 1986 à travers le “Manifeste du Négro-mauritanien Opprimé”, réaffirment leur disponibilité à participer à toute oeuvre de refondation de la Mauritanie, dans la recherche de solutions à tous les défis nationaux.

La lutte continue !
Stockholm le 30 juin 2007
Le département de la presse et à l´information

Laissez une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here